Nom du projet

Concours Complexe Aquatique Laval

En bordure de l’autoroute des Laurentides persiste une friche dense et appréciée des Lavallois offrant une retraite unique dans un environnement en constante urbanisation. C’est en s’inspirant des caractéristiques naturelles de ce boisé et en toute reconnaissance de sa valeur humaine et environnementale que s’articule le projet de complexe aquatique proposé par notre équipe. Plus précisément, le projet place au coeur de sa conception la conservation de la forêt existante et l’ajout d’espaces végétalisés où la perméabilité visuelle et physique donnent lieu à des espaces imprégnés de nature.

Partagé entre nature et ville, un paysage inventé se forme au contact des éléments paysagers et urbains qui définissent le site. Émergeant de la forêt, une série de talus tissent les contours d’une topographie nouvelle où l’eau s’accumule pour former différents bassins. Flottant au-dessus de ceux-ci, une enveloppe diaphane marque la frontière symbolique d’un espace intérieur. Deux géométries, donc, traduisent l’expression de phénomènes naturels distincts et complémentaires. La première, sculptée d’angles divers, nous ramène à la construction d’une topographie solide et minérale ; la deuxième, composée de courbes sinueuses, évoque la nature cyclique et changeante de l’eau et transcende les échelles dans un jeu subtil de représentations cellulaires et cosmiques.

À travers cette architecture, deux éléments d’importance viennent structurer l’expérience de l’usager. Dans un premier temps, le bassin récréatif, situé du côté de l’avenue Terry-Fox, sert de pivot entre l’espace public de l’entrée et celui des bassins olympiques. L’aménagement de ce bassin, inspiré par le mouvement de l’eau et dans l’eau, propose un espace où gravité et apesanteur se confondent. Ouvert et lumineux, cet espace à caractère familial offre un environnement stimulant pour le développement d’un imaginaire ludique universel et renouvelable. Depuis le parvis extérieur se poursuivant dans le hall, l’usager est donc appelé à graviter autour du bassin récréatif pour atteindre les différents espaces. Au rez-de-chaussée, une circulation publique généreuse en symétrie avec le parvis extérieur permet d’accéder aux vestiaires puis aux bassins olympiques. Un escalier curviligne, suspendu entre les bassins, donne quant à lui l’accès aux espaces publics situés à l’étage : gradins, aire de repas, salle multifonctionnelle, terrasse, etc. De par sa position et son architecture unique, le bassin récréatif facilite l’orientation de l’usager au sein du projet.

Dans un deuxième temps, la tour de plongeon située au second foyer de l’ellipse ancre le bâtiment du côté de l’autoroute des Laurentides tout en laissant transparaître sa fonction de complexe aquatique. Le projet reconnaît la présence déterminante et structurante de l’autoroute 15 et y répond d’un geste fort, à l’échelle du contexte. La forme ovale, perceptible depuis cette artère, agit à titre d’élément signalétique pour les nombreux automobilistes y circulant. En ce sens, le projet offre une image distinctive dans le paysage urbain lavallois, marqué de nombreuses institutions aux identités variées.

Architecte paysagiste

Mécanique / électrique